L'adaptabilité




Que vous soyez professeur de danse, de yoga ou de sport, vous avez généralement à faire avec des élèves aux niveaux et aux corps différents ( quand bien même vous classez vos cours par des niveaux débutant / intermédiaire / avancé ).

Il se peut également que vous ayez des élèves qui présentent des incapacités liées à des pathologies, d'anciennes blessures ou encore à des morphologies particulières.

En tant que professeur, partez du principe que c'est à vous d'adapter votre cours aux élèves, et non pas à l'élève de s'adapter à votre cours. Car en suivant la seconde idée, il prend le risque de vouloir « performer » pour coller à ce que vous attendez de vos élèves, ne pas écouter son corps et donc, se blesser.


Les options

Pour rendre votre cours adaptable et devenir un super pédagogue, pensez aux options.

Pour chaque posture ou élément technique, il existe toujours une option plus simple.

Par exemple, dans la posture du chien tête en bas en yoga, vous pouvez leur proposer de monter sur demi-pointe et / ou plier les genoux si l'arrière des jambes les fait souffrir.

Pour réaliser des développés en danse, on peut préciser que la hauteur de jambe dépend du niveau de chacun, et que l'objectif est de garder le dos bien axé avant tout, pour éviter les pincements vertébraux.

Dans une planche en gainage, on peut déposer les genoux au sol et créer une ligne qui part des genoux jusqu'au sommet du crâne.

Bref, à vous de trouver les adaptations en fonction des éléments que vous intégrez à vos cours, et de les transmettre automatiquement lorsque vous donnez les consignes.

N'attendez pas que les élèves vous demandent de leur faciliter la tâche, ou lèvent la main pour vous signaler qu'ils ne sont pas à l'aise. Pour la plupart, ils auront honte de s'avouer « vaincu », auront l'impression d'être « nul », ou auront peur de déranger le cours en vous posant une question. Ils forceront comme des acharnés s'il le faut, jusqu'à malheureusement se faire mal.


Le matériel

Pensez également au matériel ( blocs, sangles, etc.. ) qui peut servir tant dans un cours de yoga, que de danse ou encore de sport.

On peut placer des blocs sous les mains dans les asanas sur les mains ( chien tête en bas, planche, etc. ) s'ils ont du mal à casser leurs poignets par exemple.

Ou encore, on peut placer une sangle entre les pieds et les mains pour les levés de jambe, si la jambe n'est pas tendue ou qu'ils sont obligés de courber le dos ( et risquent le pincement vertébrale une fois de plus ).


Lier l'utile à l'agréable

Il est important de garder à l'esprit qu'un cours de sport, quelqu'il soit, est censé être un moment de plaisir, de détente.

De plus, on progresse plus vite si on passe un bon moment, et on revient au prochain cours avec plus d'enthousiasme.

Mais surtout, la pratique sportive qui favorise la performance sans être à l'écoute de la douleur, est un des premiers facteurs de blessure sportive.

Rappelez continuellement à vos élèves qu'ils doivent trouver l'adaptation et l'option que vous leur proposez qui leur convient, en restant à l'écoute de leurs sensations internes.

Une sensation de douleur est un avertissement, un message que le corps nous envoie pour nous prévenir qu'à force de réaliser ce mouvement, on risque de se blesser.

Rappelez-leur que leur corps est un partenaire avec lequel ils doivent travailler en binôme, en restant à l'écoute de ses messages, et que chaque corps est différent, et présente donc des limites différentes.

Vous n'être pas dans leur corps, vous ne pouvez pas savoir ce qu'ils ressentent, c'est à vous de les amener à se responsabiliser vis à vis de leurs sensations internes.

Et cet apprentissage leur servira dans n'importe quelle pratique, avec ou sans vous.

Si vous parvenez à les faire travailler en partenariat avec leur corps, vous aurez joué un rôle essentiel dans leur évolution physique mais aussi psychologique.


Bon à savoir

Chez Yogamoov, on forme les professeurs à la transmission orale adaptable, afin qu'ils soient capables de donner un maximum d'informations en un minimum de temps, pour animer des cours tous niveaux.

En effet, un débutant non sportif peut très bien suivre un cours de Yogamoov, à côté d'un danseur avancé qui pratique le yoga depuis 10 ans.

Le professeur est formé pour connaître les nombreuses options qu'on trouve pour une seule et même posture, sans perdre un quart d'heure à trouver des adaptations pour chaque personne.

Si tu veux en savoir plus sur nos formations, clique sur ce lien.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout