L'observation




Beaucoup de professeurs enseignent et montrent en même temps. Il n'y a rien de dramatique, sauf qu'il est difficilement possible de penser à ce que l'on transmet, de réaliser les mouvements en même temps et de voir toutes les erreurs posturales de ses élèves à la fois. Voici quelques astuces pour devenir un professeur à l'oeil aiguisé, à qui rien n'échappe. Montrer une fois

Certains élèves ont besoin de visuel pour réaliser une posture, ils ont besoin de vous voir faire pour reproduire le geste correctement, il est donc possible de montrer les consignes, mais faîtes-le une fois, rapidement et ensuite, accompagnez-les à la voix. En adoptant cette technique, vous les mettez en difficulté au niveau de la mémorisation, leurs circuits neuronaux de l'apprentissage n'en seront que plus renforcés. Vous économisez également votre énergie. Un professeur pratique généralement entre 10h et 20h par semaine, en plus de sa pratique personnelle, il faut donc penser à garder de la batterie sous peine de tomber en panne tôt ou tard. Se servir des bons élèves

Si vous êtes malade, fatigué ou tout simplement, si vous avez envie de vous délester de la partie physique de l'enseignement, vous pouvez également vous servir des bons éléments de votre classe. Il y a toujours une ou deux personnes qui suivent vos cours régulièrement et sur qui vous pouvez vous reposer pour montrer les séquences pendant que vous guidez à la voix. N'hésitez pas à expliquer au reste de la classe qu'ils peuvent s'appuyer visuellement sur ces élèves assidus. Apprendre à ne rien faire

Un jour, alors que j'étais blessée ( entorse à la cheville suite à une chute ), j'ai dû donner mon cours de danse à la voix. Je pensais que ça allait être la catastrophe et j'ai été étonnée de voir à quel point mes élèves étaient calmes, concentrés et bien placés. En réalité, quand vous vous asseyez et que vous observez, vous êtes calmes, et donc vos élèves aussi. Vos informations sortent plus clairement. Vous donnez des indications précises en fonction des erreurs que vous voyez, et parfois, vous prenez le temps d'expliquer quelque chose à laquelle vous n'auriez pas pensé si vous étiez en train de gesticuler partout. De plus, n'ayant pas de point de repère visuel, les élèves font appel à d'autres zones de leur cerveau qui les forcent à écouter attentivement, et à se concentrer d'autant plus. Préparer ses cours à l'avance

Pour donner des cours à la voix, il faut maîtriser son sujet, comme avant un examen oral. Lorsque vous créez vos cours, profitez-en pour réfléchir aux conseils, aux options, aux variantes que vous pourriez proposer. Pensez à donner des métaphores pour aider les gens à comprendre les indications posturales. Notez ces informations à côté de votre structure de cours, et vous verrez que votre transmission orale n'en sera que plus enrichie, et vos élèves plus performants. Bon à savoir

Chez Yogamoov, on forme les professeurs à la transmission orale avec des méthodes pédagogiques et des outils concrets, pour qu'ils soient capables de guider un cours les fesses posées sur une chaise. Si vous voulez en savoir plus sur nos formations, cliquez sur ce lien.

@ Follow me 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Juliette Vinay / Yoga Moov