La positivité




On a tous subi des professeurs, tant à l'école que dans nos cours de sport, qui employaient des méthodes moyenâgeuses pour nous motiver : critiques, moqueries, remarques blessantes, punitions, voire agressivité verbale ou même insultes, pour les cas désespérés.

Malheureusement, étant formatés comme ça depuis l'enfance, il n'est pas impossible que vous reproduisiez le schéma inconsciemment.


L'estime de soi

Dans le panel de vos élèves, vous avez des psychologies différentes : certains ont une estime personnelle solide grâce à leurs parents qui les ont félicité chaleureusement à chaque réussite depuis leur tendre enfance, d'autres au contraire ont une estime ras-les-pâquerettes.

En les critiquant, en pointant régulièrement du doigt ce qu'ils ne font pas bien, et en se focalisant sur leurs incapacités, vous ne faîtes que remuer le couteau dans la plaie.

Je rappelle que la confiance en soi est un facteur essentiel de réussite, qu'elle que soit la performance ( intellectuelle ou physique ).

Le manque d'estime est donc une barrière majeure qui empêche quelqu'un d'évoluer.

Vous n'êtes pas psychologue, vous n'êtes pas coach de vie, vous ne reconstruirez pas leur amour de soi abîmé par leur vécu, mais vous pouvez toutefois les amener à prendre confiance en leurs capacités dans le domaine que vous enseignez.

J'ai coaché des adolescents pour les préparer aux concours de danse pendant des années.

Un jour, j'ai eu à coacher une très bonne danseuse, une jeune fille de quinze ans qui possédait de très belles capacités, mais elle disait être incapable de monter sur scène devant un jury, à cause d'un épisode passé, survenu à l'âge de ses 11 ans ; elle s'était retrouvé figée en pleine chorégraphie dans un spectacle et cet événement lui avait créé une croyance «  je ne suis pas capable. »

J'ai dû changer totalement de méthode pédagogique avec elle. J'ai passé six mois à ne souligner que ses réussites, les éléments qu'elle réalisait correctement, et laisser de côté tout ce qui n'allait pas.

Résultat ? Elle est montée sur scène devant un jury dans un concours régional et a remporté une médaille d'argent.

Aujourd'hui, elle est professeur de danse.

La manière dont vous parlez à vos élèves impacte directement leurs performances, en prendre conscience est essentiel.


La négativité, c'est démodé !

Depuis plus de vingt ans, de nombreuses études en neurosciences ont prouvé que les mots blessants, les critiques, les menaces qui déclenchent un sentiment de peur chez l'enfant – surtout – mais également chez l'adulte, ne favorisent pas du tout, mais alors du tout, l'apprentissage.

Au contraire, la violence verbale a pour conséquence d'endommager certaines zones du cerveau impliquées dans la mémoire, la concentration et les capacités cognitives.

En somme, plus on se montre sévère avec les élèves, moins ils progressent, car leur cerveau n'arrive pas à suivre.

Pendant longtemps, on a utilisé ces méthodes « à la dure », pensant que la peur et la culpabilité était un bon moteur pour avancer. Aujourd'hui, les psychologues et neuropsychologues nous affirment que c'est tout le contraire.

Donc mettez-vous au goût du jour, l'heure est à la positivité !


Be positiv, be magic !

Alors on sort sa baguette magique et on enfile son costume de licorne : réintroduisez la positivité dans votre vocabulaire.

Félicitez, valorisez, parlez des réussites, des évolutions, mettez en avant les capacités, les qualités de chacun, encouragez, applaudissez, récompensez...

Et observez le résultat : vous verrez vite les sourires s'agrandir, les visages se détendre, et les progrès se faire à grands pas.

Vous êtes doté d'un pouvoir magique : le pouvoir de transformer vos élèves-grenouilles en princes et princesses !


Chez Yogamoov, on forme nos professeurs à la communication non violente et à la pédagogie bienveillante, avec l'aide de méthodes qui ont fait leur preuve dans le domaine des neurosciences et de la psychologie. Si vous voulez en savoir plus sur nos formations, cliquez sur ce lien.

@ Follow me 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Juliette Vinay / Yoga Moov